Future Maman

Grossesse : astuces pour soulager les nausées

Au premier trimestre de ma grossesse, je n’ai malheureusement pas échappé aux fameuses nausées. Si comme moi vous faites partie des malchanceuses qui souffrent de nausées et vomissements durant leurs grossesses, cet article peut vous être utile !

Je vous donne les astuces testées et approuvées (par moi !) pour enfin soulager ce symptôme tenace.

Petit point sur les nausées

D’abord, intéressons-nous au pourquoi du comment ? En fait, nous ne savons pas à ce jour la cause exacte de ces nausées. Il semblerait qu’elles résultent d’un ensemble de facteurs, notamment la présence des hormones de la grossesse (βhCG) en grande quantité dans le sang de la maman. C’est pourquoi  les nausées commencent généralement à la fin du premier mois de grossesse, et se calment d’elles-mêmes après la 12ème semaine de grossesse. Après 12 semaines, c’est le placenta qui prend le relais pour “nourrir” le bébé, et la sécrétion d’hormone βhCG se stabilise puis diminue.

Et donc, certaines femmes seraient plus sensibles que d’autres à la présence de ces hormones.

Nous sommes toutes différentes, et tandis que certaines verront les nausées s’atténuer à la fin du premier trimestre, d’autres malheureusement peuvent en souffrir jusqu’à la fin de la grossesse (je vous rassure c’est rare !)

Heureusement, des solutions existent, voici lesquelles :

Astuce n°1 : Ne pas rester le ventre vide

Pour ma part, les nausées étaient bien pires quand j’avais le ventre vide et que j’avais une espèce de sensation de faim. Vous imaginez donc bien que le matin au réveil, elles étaient monstrueuses (contrairement au proverbe, qui dort ne dîne pas…). Elles revenaient ensuite au galop en fin de matinée et dans l’après-midi.

Ma solution a donc été de mettre en place des collations entre les repas (pas facile moi qui n’ai pas cette habitude !) : une dans la matinée et une dans l’après-midi.

J’avais donc pris pour habitude d’avoir toujours de quoi manger dans mon sac !

Pour éviter une trop grande prise de poids, et l’apparition d’un diabète gestationnel, il vaut mieux se concentrer sur des collations “saines” et peu sucrées. Voici quelques exemples :

  • Deux ou trois cracottes + 1 verre de lait froid
  • Une banane
  • Un morceau de pain avec du fromage
  • Une tartine de pain de mie beurrée

Je vous déconseille cependant tout ce qui est trop acide en collation : compote, fruit acide comme le kiwi… Chez moi, ça ne passait pas du tout et ça accentuait même les nausées.

Il est préférable de ne pas trop décaler l’heure des repas, pour ne pas déclencher la sensation de faim et la nausée. Enfin, c’est mieux de ne pas attendre d’avoir faim ou la nausée pour prendre le repas ou la collation, il faut anticiper et essayer de manger à heures fixes.

Astuce n°2 : Faire un repas consistant le soir

Ce point rejoint l’astuce n°1. Les nausées matinales portent bien leur nom, chez moi c’était le moment critique de la journée ! J’ai remarqué que les nausées et vomissements étaient pires lorsque le repas de la veille au soir était plus léger (quand il n’y avait pas de féculents par exemple).

Mon conseil est donc de veiller à faire un bon repas complet le soir, pour éviter d’avoir un taux de sucre dans le sang trop bas le matin au réveil, facteur qui aggraverait les nausées.

Pensez donc à mettre du pain et/ou des féculents systématiquement dans votre repas. Je vous conseille aussi de favoriser les aliments digestes : pas de fritures, panures, légumes secs, plats en sauce, aliments acides…

Astuce n°3 : Manger le matin avant de poser un pied à terre

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais en général les nausées débutent lorsqu’on sort du lit et qu’on se lève pour préparer le petit-déjeuner. Et du coup, comme on tarde trop à manger, il peut carrément y avoir vomissement…

L’astuce n°3 consiste donc à prévoir sur la table de nuit un petit en-cas (deux cracottes, ou 2 biscuits à thé type Petit Brun…), qu’on avale dans le lit, avant de se lever. Ça aide à atténuer les nausées en faisant remonter un peu sa glycémie, en attendant de faire un vrai petit-déjeuner. Bien-sûr, il ne faut pas avoir peur des miettes dans le lit (ou être super douée pour ne pas en mettre partout !).

Enfin, je vous recommande de ne pas avaler un grand verre d’eau à jeun le ventre vide de bon matin, chez moi c’était vomito direct.

Astuce n°4 : Fuir les odeurs fortes

Les nausées vont souvent de paire avec un odorat sur-développé propre à la femme enceinte. Certaines odeurs vont déclencher les fameuses nausées, il est donc préférable de les fuir à tout prix ! (Et même lorsque le premier trimestre est passé, certaines odeurs peuvent vous replonger dans cet époque maudite !)

  • Évitez de cuisiner des viandes qui sentent fort pendant longtemps (agneau, bœuf) ou du poisson (ou alors il faut un bon système de ventilation ou bien aérer !)
  • Évitez de cuisiner des aliments qui ont une odeur tenace sur les mains (ail, oignon…)
  • Sachez identifier les odeurs qui vous donnent la nausée et agissez dessus : par exemple, pour moi, le savon pour les mains et le gel douche que j’ai du changer.

Bien-sûr, ces conseils dépendent de chacune, nous n’avons pas toutes les mêmes dégoûts envers les mêmes aliments ou produits !

Enfin, sachez que les aliments froids ont moins d’odeur, si les nausées sont trop fortes, privilégiez les repas froids : poulet froid, crudités, salades de riz ou pâtes composées, fruits…

D’autres astuces, non testées mais approuvées par d’autres

Voici pour finir des astuces que je n’ai pas moi-même testées, ou qui n’ont pas fonctionné sur moi mais qui ont fonctionné sur d’autres, libre à vous de les tester et de me donner votre ressenti ! Car après tout, nous sommes bien toutes différentes !

  • Boire de l’eau gazeuse : cela faciliterait la digestion pour certaines, et atténuerait les nausées, grâce à la présence de bicarbonate de sodium. Chez moi malheureusement, ça avait tendance à me donner des aigreurs d’estomac et à amplifier les nausées.
  • Le gingembre : qu’il soit cuisiné dans un plat, sous forme de gélule ou de poudre, il semblerait que cette racine soit miraculeuse pour soulager les nausées. Je n’ai pas testé mais dites-moi si ça a fonctionné sur vous.
  • L’homéopathie : à voir directement avec son médecin ou pharmacien. Je n’ai pas testé mais cela fonctionne bien chez certaines.

Les nausées (et parfois vomissements) de la grossesse restent un symptôme normal bien que très désagréable. N’hésitez pas à consulter si cela devient ingérable et/ou que vous constatez une importante perte de poids.

Rassurez-vous, ça passe ! Et la vie n’en est que meilleure après ça, avec la sensation de revivre !

En espérant que ces petites astuces vous aideront à mieux tolérer cette période, dites-moi ce qui a fonctionné pour vous, et quelles sont vos astuces pour atténuer les nausées.

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire