Future Maman

Comment bien manger avec un diabète gestationnel ?

Vous êtes enceinte et le verdict vient de tomber, vous faites partie des 6% (Source) de femmes qui souffrent de diabète gestationnel ! Vous savez qu’il va falloir adopter de nouvelles habitudes de vie et modifier votre alimentation. Oui, mais comment ?

Pas de panique, je vous explique tout ça dans cet article. Vous verrez que c’est une maladie qui se gère facilement au quotidien grâce à quelques repères simples et des exemples de menu adaptés.

Pourquoi est-ce que j’ai du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est une maladie propre à la grossesse car elle est liée aux bouleversements hormonaux qui se mettent en place à ce moment-là. Le corps de la femme enceinte devient incapable de réguler le taux de sucre dans le sang, ce qui provoque une hyperglycémie (taux élevé de sucre sanguin). C’est cette hyperglycémie qui peut avoir des conséquences sur le bébé et la maman.

C’est une maladie plus fréquente chez les femmes de plus de 35 ans, ou en surpoids, ou ayant des antécédents de diabète ou de diabète gestationnel dans la famille.

S’il est mal traité ou non dépisté, le diabète gestationnel peut avoir des conséquences sur bébé : gros poids à la naissance, détresse respiratoire, risque de développer lui-même un diabète plus tard. Pour la maman : risque de survenue de pré-éclampsie, accouchement par césarienne, accouchement prématuré, plus de risques de développer un diabète plus tard. D’où l’importance de bien prendre en charge cette pathologie !

Dans la très grande majorité des cas, cette forme de diabète disparaît après la grossesse. Avoir un diabète gestationnel ne signifie pas que vous êtes diabétique !

Le traitement repose sur l’équilibrage du taux de sucre dans le sang : il ne doit pas monter trop haut, ni descendre trop bas. Et tout ça, ça se gère avec l’alimentation ! Vous allez voir qu’il s’agit d’une maladie dont le traitement vous demande d’être active et actrice, impliquée, vous avez un grand rôle à jouer dans l’équilibre de ce diabète.

Adopter de bonnes habitudes alimentaires

 

Le traitement de ce diabète, avant d’envisager la prise de médicaments, repose d’abord sur de bonnes habitudes alimentaires au quotidien. Une alimentation équilibrée et adaptée assure une glycémie la plus stable possible et évite l’hyperglycémie.

En pratique :

  • Faire 5 repas par jour : 3 repas principaux + 2 collations : pour éviter des grosses variations de la glycémie, il faut manger plus souvent.
  • Intégrer des féculents et/ou du pain à chacun des repas principaux (pâtes, riz, semoule, légumes secs, maïs, pommes de terre, quinoa, polenta…) : ces aliments permettent de réguler le taux de sucre dans le sang grâce aux sucres lents qu’ils contiennent. L’idéal étant de les choisir en version “complète” (riz complet, pâtes complètes, pain complet…) car ils sont plus riches en fibres et permettent une meilleure stabilité de la glycémie.
  • Consommer des aliments riches en fibres à chaque repas (légumes crus ou cuits) pour stabiliser la glycémie. Ils ralentissent l’absorption du sucre par l’organisme.
  • Ne pas consommer de produits sucrés ou de fruits en dehors des repas : les sucres rapides qu’ils contiennent provoquent un pic d’hyperglycémie. C’est contraire à ce qu’on souhaite : une glycémie stable.
  • Pour sucrer les laitages, vous pouvez utiliser de la cannelle ou de la fleur d’oranger !
  • Supprimer les boissons sucrées.
  • Les produits à base d’édulcorants (aspartame, sucralose, acesulfame K…) sont à éviter pendant la grossesse car ils peuvent être toxiques à haute dose pour le bébé.

Enfin, ne vous imposez pas un régime draconien et frustrant, il n’est pas question ici de régime amaigrissant (ce n’est pas le moment !). Vous devez manger à votre faim et ne pas avoir de fringales entre les repas. Avec accord du médecin qui vous suit pour votre diabète, vous pouvez consommer occasionnellement des produits contenant du sucre, du moment qu’ils sont pris au moment du repas (et surtout pas en dehors !). Comme ça, on évite le pic d’hyperglycémie dont je parlais plus haut.

Menu équilibré pour un diabète gestationnel

Petit-déjeunerPain complet + beurre
1 fromage blanc
Thé non sucré
Biscottes aux céréales + purée d’amande non sucrée
1 bol de lait + poudre de cacao non sucrée
Pain de mie complet + beurre
1 yaourt nature
1 compote sans sucres ajoutés
1 café décaféiné non sucré
Flocons d'avoine complets + lait
Thé non sucré
Collation1 yaourt nature
2 petits suisses natures
1 fromage blanc1 yaourt nature
DéjeunerEscalope de poulet aux champignons + riz complet + haricots verts
Un morceau d’Emmental
Pomme
¼ de tarte aux poireaux + salade verte
Gouda
Banane
pain complet
Omelette aux pommes de terre + courgettes sautées
Chèvre frais
Orange
Pain complet
Chou rouge râpé
Cuisse de poulet
Riz complet
Emmental
1 kiwi
GoûterUne poignée d’amandes
Une infusion rooibos sans sucre
Fromage blanc + quelques noisettesUne poignée d’amandes
Infusion sans sucre
Fromage blanc + quelques amandes
DînerSalade verte
1 tranche de jambon
Lentilles
1 fromage blanc
2 clémentines
Saumon en papillote
ratatouille + pâtes complètes
Compote sans sucres ajoutés
Rôti de veau
Boulgour + carottes sautées
2 petits suisses
Spaghettis complets + sauce bolognaise au boeuf
Haricots verts
pomme

Adapter son mode de vie

En plus de l’alimentation, d’autres changements sont à mettre en place au quotidien pour traiter efficacement le diabète gestationnel :

  • Une auto-surveillance glycémique consciencieuse. Ça consiste à mesurer régulièrement son taux de sucre sanguin à l’aide d’un appareil qu’on appelle “lecteur de glycémie” (prescrit par le médecin et pris en charge par l’assurance maladie). En prélevant une goutte de sang au bout du doigt et en l’analysant, on peut vérifier la stabilité de la glycémie et donc l’efficacité de l’alimentation mise en place. La glycémie doit être inférieure à 0,95g/L à jeun ou avant le repas et inférieure à 1,20g/L 2h après avoir mangé. Dans ces valeurs-là, vous savez que l’alimentation que vous avez est adaptée. Si vous dépassez ces valeurs, réfléchissez à ce que vous avez mangé au repas précédent, notez-le et référez-en au médecin qui vous suit. Peut-être qu’un de ces aliments a fait monter la glycémie un peu trop haut. Cela signifie que l’alimentation doit être adaptée encore un peu.
  • Une activité physique modérée est grandement conseillée, si cela vous est autorisé bien-sûr ! Elle aide l’organisme à réguler la glycémie, car l’effort physique va consommer un peu de sucre ce qui stabilise le taux sanguin. 30 minutes de marche par jour suffisent déjà à améliorer les glycémies. Petit bonus, cela vous permet de rester en forme tout au long de votre grossesse et pour le jour J !
  • Malheureusement parfois, ces changements dans vos habitudes de vie ne suffisent pas. C’est le cas lors des diabètes gestationnels qui sont difficiles à équilibrer malgré toute votre bonne volonté et vos efforts. Dans ces cas-là (mais c’est rare), il faudra vous donner un traitement : des injections d’insuline à faire au moment des repas. Ce traitement sera discuté et mis en place avec votre médecin.

Être bien entourée

Le traitement du diabète gestationnel vous demande beaucoup d’efforts et d’adaptation au quotidien, ce qui peut-être parfois difficile. Je vous recommande vivement de vous entourer d’une bonne équipe pluridisciplinaire qui saura vous guider en douceur tout au long de votre grossesse : diététicien nutritionniste, gynécologue, endocrinologue, diabétologue et pourquoi pas psychologue. Mais en général, ce suivi se met en place de lui-même dès que vous êtes dépistée.

 

Avec de la motivation, un bon suivi et des changements positifs au quotidien, le diabète gestationnel reste une maladie qui est bien prise en charge et qui se traite bien. Les complications pour la maman et le bébé sont dans ce cas-là très rares ! Voyons les choses du côté positif : le diabète gestationnel force à avoir une alimentation équilibrée, ce qui est absolument bénéfique pour vous mais aussi votre bébé en formation qui aura tous les bons nutriments pour bien grandir. En bonus, vous évitez une forte prise de poids !

Avez-vous souffert d’un diabète gestationnel pendant votre grossesse ? Comment avez-vous vécu cette pathologie ? Avez-vous été bien entourée ?

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire